The Webrepublican Nr. 48, Février 2018

04 Fév 2018 / de Natalie Schönbächler / Webrepublic / Comments

Neuf nouveaux Webrepublicains, des meta descriptions beaucoup plus longues, un magasin sans caisse et des pronostics d’avenir pour la blockchain. Voici The Webrepublican n° 48.

Partager

Print

Newsletter Teaser Image 48

#webrepublic

  • C’est avec une grande fierté que nous avons participé en tant que sponsor au D:Pulse à Zurich, où nous avons rencontré les heureux gagnants de notre tirage au sort. Découvrez sur Instagram en quoi le D:Pulse était bien plus qu’un simple événement et ce que le miel et les noix viennent faire dans cette histoire.

  • A l’occasion de la Superweek en Hongrie, Gergely, notre Head of Digital Analytics, a fait une intervention au sujet du marketing programmatique à travers le regard d’un spécialiste en data, reprenant ainsi une thématique de notre événement clients.
  • «Le succès des entreprises dans le monde digital»: tel sera le thème de la 13e journée des entrepreneurs organisée le 25 avril à Vaduz. Tom y sera l’un des sept intervenants.
  • Neuf nouveaux Webrepublicains ont fait leurs débuts chez nous en janvier: bienvenue à Daniel (Social Media), Sahra (Consulting), Kate (Digital Analytics), Pascal (SEA), Anna (Business Development), Thea (Graphics), Lisa (HR), Lona (SEA) et Karlien (MarCom).

Newbies Newsletter 48

  • … Et nous continuons d’étoffer notre équipe. Il y a actuellement six postes vacants chez nous, par exemple au sein de l’équipe SEA et de l’équipe SEO.

#SEA

L’apprentissage automatique est de plus en plus pertinent pour les recherches. Dans un article de blog en trois volets, Google montre les possibilités d’ores et déjà offertes pour les campagnes Adwords, Display ainsi que pour les campagnes de promotion d’applications. Le chroniqueur Frederick Vallaeys va encore plus loin et recommande aux experts en marketing d’essayer les outils d’apprentissage automatique et d’intelligence artificielle pour créer leur propre «intelligence PPC».

L’annonce du déploiement du nouveau service Google Search Console pour tous les utilisateurs devrait intéresser aussi bien les marketers des moteurs de recherche que les spécialistes en SEO. Le secteur attendait notamment depuis longtemps la fonction de rapport sur les performances de recherche. Il est enfin possible d’effectuer des comparatifs annuels et des analyses de tendances.

#SEO

En décembre, Google a annoncé une extension des meta descriptions à 320 caractères, soit près de deux fois plus qu’auparavant. Depuis, nous avons appris qu’il s’agit d’une modification durable. Une étude démontre que la nouvelle longueur idéale pour les meta descriptions est comprise entre 230 et 300 caractères. Nous recommandons pour notre part entre 230 et 250 caractères. Avec cette adaptation, il s’avère que Google retravaille dynamiquement une meta description si elle ne convient pas à une requête. Pour les marketers, il est donc d’autant plus important de préserver une qualité des meta descriptions élevée et d’exploiter au maximum le potentiel des caractères supplémentaires pour pouvoir continuer d’influer sur les contenus meta.

#voice

Apple lance son HomePod avec quelques mois de retard. La grande inconnue reste la part de marché que pourra conquérir le HomePod face à Google Home et Alexa. Question cruciale: les consommateurs préfèrent-ils un assistant avec une meilleure qualité sonore et un design plus abouti et épuré (dans le cas du HomePod) ou un assistant qui sait beaucoup de choses et présente des fonctionnalités plus nombreuses? Il devrait y avoir suffisamment de place sur le marché pour les deux. Les marketers seraient bien avisés de suivre de près ces développements, car ils devront adapter leurs stratégies de recherche aux comportements de recherche en constante mutation des utilisateurs.

#e-commerce

Parallèlement au marché des assistants intelligents et à la progression des ventes de produits sur Alexa, Amazon a fait le buzz en ouvrant en janvier le premier magasin sans caisse aux Etats-Unis. L’entreprise offre ainsi une expérience d’achat sans temps d’attente... mais seulement à l’intérieur du magasin, comme en atteste la file devant l’entrée. Sans surprise, cette expérience d’achat du futur fait réagir les responsables de la protection des données.

#youtube

En matière de brand safety, l’année 2017 a été très agitée pour YouTube. Afin d’offrir encore plus de sécurité aux annonceurs, le géant de l’Internet renforce les critères de monétisation sur YouTube. Les chaînes doivent désormais avoir plus de 1000 abonnés et totaliser un temps de visionnement d’au moins 4000 heures sur l’année précédente. L’industrie de la publicité salue cette mesure. Mais pour les nouvelles marques ou les chaînes de niche, il devient de plus en plus difficile de gagner de l’argent par ce biais. Voici la question que doivent se poser les marketers concernés dans ce contexte réglementaire: comment atteindre mon groupe cible dans cette course à la visibilité face aux grands acteurs? Cela vaut également pour les marques qui misent sur Facebook...

#social

Mark Zuckerberg a annoncé que les utilisateurs de Facebook verront à l’avenir davantage de publications de leurs amis et de leurs proches dans leur fil d’actualités que de contenus provenant d’entreprises et de groupes médiatiques et politiques. Le fait que les utilisateurs de Facebook pourraient à l’avenir identifier eux-mêmes les fausses nouvelles et évaluer la fiabilité de sources d’informations est particulièrement controversé dans le monde des médias. La promesse: Facebook veut aider les utilisateurs à «donner plus de sens à leurs relations sociales». Les avis divergent quant à la possibilité de tenir une telle promesse. Beaucoup ignorent encore si la mise à jour permettra à Facebook d’évoluer dans la direction souhaitée par M. Zuckerberg. D’autres voix plus critiques tirent la sonnette d’alarme: la tentative de Facebook de rendre le fil d’actualités plus pertinent pourrait aboutir à une situation où les fake news seraient dominantes... Pour les marketers, l’ère de la portée organique semble définitivement révolue. Cette annonce n’est pas particulièrement surprenante.

#trends

Chaque année, le CES de Las Vegas est l’occasion de découvrir les derniers gadgets technologiques les plus passionnants. Une chose est sûre: cela fait un moment que les nouveautés présentées dans le domaine de la 5G, de la réalité virtuelle ou de la réalité augmentée ne sont plus de simples gadgets. Elles devraient d’ailleurs être au cœur des préoccupations du secteur du digital marketing en 2018. Pour suivre le rythme de ces changements technologiques et perfectionner leur avance numérique, les marketers doivent apprendre à répondre aux exigences croissantes des utilisateurs mieux que toute autre marque.

#onemorething

Le bitcoin est bien plus que le mot-clé le plus recherché de l’Ecommerce Fantasy Challenge de notre événement clients de 2017: félicitations à notre heureuse gagnante Melinda Steiner. Dans son essai Beyond the Bitcoin Bubble, Steven Johnson explique que «la bulle bitcoin pourrait au final se révéler être une distraction de la véritable signification de la technologie blockchain». La vraie question est de savoir si la promesse à la base de la blockchain, à savoir de faire du monde en ligne un système décentralisé et égalitaire dans lequel les utilisateurs retrouvent leur souveraineté sur leur identité numérique, résistera à l’éclatement de la bulle.

#marketoon

Marketoon NL 48

#S'abonner

Reçois chaque mois dans ta boîte des actualités sur le marketing digital et Webrepublic. Abonne-toi à notre Newsletter ici