The Webrepublican Nr. 43, septembre 2017

03 Sep 2017 / de Natalie Schönbächler et Simon Wüthrich / Webrepublic / Comments

Un aperçu du marketing programmatique en 2019, une infographie sur l’analyse digitale, des balisages de données importants, un nouveau marché aux puces virtuel, deux anniversaires, 1435 lecteurs, un taux d’ouverture de 42,5% et 5 minutes 30 de lecture. Voici The Webrepublican n° 43.

Partager

Print

The Webrepublican Nr. 43

#webrepublic

Programmatic Shift 2017, Recap

Newbies August Webrepublic.jpg

#search

Avec les Search Ads sur l’App Store d’Apple, un nouvel écosystème voit le jour pour les spécialistes du référencement. On ignore pour l’instant la date de lancement du produit en Suisse. Il vaut néanmoins la peine de découvrir les impressions de nos collègues outre-Manche. Ce qui plaît particulièrement est, bien évidemment, la convivialité de l’interface ainsi que les «Tap Through Rates» relativement élevés. Des améliorations peuvent toutefois être apportées au niveau des outils de reporting et d’optimisation. Notre infographie résume ce que les marketers suisses peuvent déjà mettre en œuvre pour ce qui est des applications.

Infographie Marketing d'Applications Mobiles


Au printemps 2016, Google a supprimé la colonne de publicité située à droite de sa page de résultats desktop. Une étude sur les effets de ce changement a été réalisée. Sans grande surprise, les auteurs confirment les conjectures selon lesquelles cela améliorerait l’expérience utilisateur et conduirait les spécialistes en référencement à adapter leur stratégie d’optimisation. Depuis la suppression de la colonne de droite, le taux de clics des quatre premières annonces affichées en haut de la page de résultats a augmenté de 49%, même si ce sont les troisième et quatrième places qui en profitent le plus. Le message pour les marketers est clair: les annonces doivent être optimisées pour figurer parmi les quatre premières places.

#seo

Sur l’application Google pour Android et iOS, dans les résultats de recherche naturels de vidéos, on peut désormais voir un teaser de 6 secondes de la vidéo en question. Les utilisateurs pourront ainsi juger si une vidéo les intéresse vraiment sans même devoir cliquer.

La mise à jour de la recherche d’images de Google s’inscrit dans la même logique. Les algorithmes de Google balisent les images par catégories créées automatiquement qui décrivent les sites Web associés et donnent ainsi plus de contexte à l’utilisateur. Ces deux démarches font partie de la stratégie de Google visant à proposer un maximum d’informations et de contexte à l’utilisateur sur la page de résultats, et ce afin que ce dernier reste plus longtemps dans l’écosystème Google. Une fois de plus, le message pour les SEO est le suivant: pensez aux balises. Les balises des produits, des vidéos et des autres données jouent un rôle essentiel pour que les images et les vidéos soient affichées dans le contexte adéquat.

#display

Buzzfeed, le média américain tendance, annonce une nouvelle inattendue. Alors que l’entreprise a évité les bannières publicitaires pendant des années, les annonceurs peuvent à présent afficher leurs publicités sur la page d’accueil, sur les pages d’articles et sur les applications mobiles. Avec ces formats publicitaires pouvant être réservés de manière programmatique, Buzzfeed souhaite monétiser plus efficacement ses plates-formes qui comptaient une base de 75 millions d’utilisateurs uniques aux Etats-Unis au mois de juin. Cela profite également à la stratégie mondiale de Buzzfeed. Sur de nouveaux marchés, il est ainsi possible de générer du chiffre d’affaires avant même d’avoir constitué des équipes commerciales. Le moment semble bien choisi puisque l’entreprise prévoit une entrée en bourse à l’horizon 2018.

#video

En matière de brand safety, Google reste à la page et a encore une fois retravaillé sur les options d’exclusion sur le Réseau Display. Les programmes d’intelligence artificielle pour le contrôle sur YouTube détecteront encore plus efficacement les contenus indésirables – leur travail devrait à présent être plus précis que celui de l’homme.

Tandis que l’on constate des progrès sur le plan technique, les esprits créatifs ne doivent pas non plus rester les bras croisés. Selon une étude récente réalisée auprès des jeunes en Suisse, les publicités pouvant être ignorées sur YouTube n’affichent pas de bons résultats. Ces annonces se trouvent en dernière position du classement des formats publicitaires analysés: elles sont jugées agaçantes et n’éveillent un intérêt qu’auprès de 15% du public ciblé. Il ne devrait pas en être ainsi. Une idée amusante et un bon ciblage peuvent réjouir les utilisateurs. L’un des meilleurs exemples à ce sujet: les vidéos publicitaires de Geico.

#analytics

L’analyse digitale regroupe plus que les KPI et les tableaux de bord. Il s’agit là d’une source précieuse de recommandations pertinentes pour les entreprises. Les sociétés prospères ont conscience de ce potentiel et utilisent systématiquement les données afin d’optimiser leurs mesures de marketing et d’identifier des opportunités. Nos experts en analyse digitale ont créé une infographie qui met en lumière les quatre piliers fondamentaux d’une analyse réussie.

DLX Infografik Blog EN.png

#social

Facebook lance son marché aux puces virtuel en Suisse. Les utilisateurs peuvent désormais vendre ou 9acheter des objets sur «Marketplace». Les annonces sont diffusées en fonction de la proximité des utilisateurs qui se chargent eux-mêmes de la transaction. Cette plate-forme est encore gratuite et Facebook fait des bénéfices sur les insertions publicitaires. Aux Etats-Unis, Facebook travaille déjà avec des marques de choix et teste la performance des annonces dynamiques de produits sur Marketplace. Nous supposons que les données des utilisateurs Facebook provenant de «Marketplace» seront également utilisées pour le placement publicitaire ailleurs, par exemple pour montrer ensuite à des collectionneurs de vinyles des annonces pour des tourne-disques ou du matériel hi-fi.

Les sceptiques se demandent encore une fois si Facebook ne perdrait pas sa suprématie en raison de la baisse de fréquentation des plus jeunes générations. Selon nous, tant que Facebook comptera plus de deux milliards d’utilisateurs, dont 59% se connectent tous les jours sur la plate-forme, le réseau social ne disparaîtra pas de sitôt.

#e-commerce

Actuellement, les géants du numérique s’opposent pour devenir ceux qui rempliront nos frigos à l’avenir. Bientôt, ceux qui sont à l’aise dans l’écosystème de Google pourront commander des articles du supermarché Walmart sur Google Express grâce à Google Home et Google Assistant. Google et Walmart se dressent ainsi contre Amazon, qui renforce la guerre des prix dans le secteur alimentaire en pratiquant des réductions significatives sur les produits de la chaîne bio américaine Whole Foods, dont l’entreprise a récemment fait l’acquisition.

Amazon et Google souhaitent tous deux que les assistants intelligents fassent partie intégrante de nos vies – ou plutôt que l’on puisse effectuer des achats le plus facilement possible. La recherche vocale jouera donc un rôle central et deviendra l’un des thèmes les plus importants pour les search marketers dans les prochaines années. MOZ propose un guide exhaustif sur le sujet.

#trends

En Allemagne, les élections fédérales sont entrées depuis longtemps dans la phase cruciale. Les réseaux sociaux y jouent un rôle essentiel. Storyclash publie un condensé hebdomadaire et dévoile sur les réseaux sociaux ce que les Allemands pensent des partis politiques. Comme aux Etats-Unis, les acteurs politiques allemands cherchent à orienter les discussions dans une certaine direction et à renforcer les émotions de la population dans la chambre d’écho numérique grâce à des bots. Dans ce contexte, les citoyens doivent impérativement mettre à jour leurs connaissances des médias et se forger un avis critique sur les rouages de la communication en ligne, sur ses opportunités et ses limites.

#onemorething

Le 23 août, le hashtag fêtait son 10e anniversaire. #HappyBirthday! Depuis, le fameux croisillon, un «collaborateur» apprécié de l’équipe de rédaction de notre newsletter, caractérise la communication virtuelle. Trois #FunFacts: selon une théorie, certes controversée, Isaac Newton utilisait déjà le hashtag comme signe de césure pour les mesures en livre (lb). #StarWars est le hashtag le plus utilisé pour les films de cinéma. #ShareACoke figure parmi les campagnes les plus réussies de tous les temps: les fans de Coca-Cola ont partagé ce hashtag plus de 250 000 fois. Et pour finir, cette ancienne vidéo sur l’utilisation exponentielle et étrange du hashtag vaut vraiment la peine d’être regardée.

#marketoon

Marketoon NL 43

#S'abonner

Reçois chaque mois dans ta boîte des actualités sur le marketing digital et Webrepublic. Abonne-toi à notre Newsletter ici