The Webrepublican Nr. 40, Juin 2017

04 Jui 2017 / de Natalie Schönbächler et Simon Wüthrich / Webrepublic / Comments

Puissance d’apprentissage automatique pour AdWords, assistants virtuels pour les achats, réalité augmentée pour la recherche de restaurants, outil d’attribution et intelligence artificielle, 1344 lecteurs, un taux d’ouverture de 42,9% et 4:45 minutes de lecture. Voici The Webrepublican nº 40.

Partager

Print

Teaser Image Webrepublican 40

#webrepublic

New Webrepublicans June

  • Huit postes sont actuellement vacants chez nous, notamment dans les domaines SEO et Client Solutions.
  • A propos de candidature: un étudiant a posté sur un forum d’images un GIF de son robot manipulant des rails Brio. En une seule nuit, le GIF a totalisé 11 millions de clics. Tobias Zehnder sait de quoi il parle: «C’est la meilleure candidature dont on puisse rêver
  • Depuis peu, les Webrepublicains racontent notre quotidien au travail sur Instagram (@webrepublic) avec le hashtag #wrlife.

#sea

Lors de l’édition 2017 de Marketing Next, Google a annoncé le lancement d’In-Market Audiences pour le réseau de recherche. Cette solution s’appuie sur une remarquable puissance d’apprentissage automatique: en utilisant In-Market Audiences pour leur ciblage, les annonceurs atteignent des groupes cibles dont le comportement laisse présager une intention d’achat.


Si les Accelerated Mobile Pages (AMP) s’adressaient jusqu’alors principalement aux éditeurs, aux experts SEO et aux spécialistes du content marketing, elles prennent désormais de l’importance pour la publicité payante. Afin d’améliorer encore l’expérience des utilisateurs mobiles, Google permet depuis peu de définir des pages AMP comme landing pages d’annonces AdWords. Pour que les espaces publicitaires se chargent eux aussi rapidement sur les pages AMP, les publicités display intégreront à l’avenir la technologie AMP.

#seo

Amazon, Apple, Facebook et Google souhaitent intégrer davantage les assistants à commande vocale dans le quotidien des utilisateurs. Et ils y arrivent: aux Etats-Unis, 20% des requêtes sont ainsi lancées par recherche vocale. Dans la lutte visant à séduire les utilisateurs, les géants des technologies se sont lancés dans une véritable course aux fonctionnalités. Echo Look se veut le nouvel assistant mode d’Amazon, tandis qu’Echo Show affiche des informations sur un écran. Google Home reconnaît pour sa part différentes voix, sert de téléphone et fait également office d’enceinte Bluetooth. Si les géants des technologies parviennent à démocratiser les assistants vocaux, les conséquences seront multiples pour les experts en marketing, car la recherche vocale revêtira une importance de plus en plus centrale. Les contenus doivent être complètement optimisés pour la recherche vocale afin que les assistants puissent interpréter celle-ci correctement et y apporter une réponse appropriée. Les extraits optimisés jouent à ce titre un rôle important.

#e-commerce

La place croissante des assistants virtuels n’épargne pas l’e-commerce: l’assistant Alexa d’Amazon doit augmenter les ventes et Google entend également générer des recettes avec Home. Mountainview prévoit de permettre aux exploitants de boutiques en ligne de promouvoir des produits à l’aide d’une sorte de programme d’affiliation. Ces produits pourront aussi être achetés directement via Home grâce à une interface de paiement intégrée.

#mobile

La recherche vocale n’est pas la seule à avoir le vent en poupe: la recherche d’images par intelligence artificielle (IA) prend également de l’ampleur. Dans son keynote I/O, Google présente Lens et prouve que l’utilité de l’appareil photo des smartphones ne se limite pas aux selfies. Lens intègre la réalité augmentée dans le smartphone: par exemple, lorsqu’il vise un restaurant avec son smartphone, l’utilisateur obtient en temps réel les évaluations correspondantes sur l’image de l’établissement. Cela signifie également que les annonceurs doivent traiter les évaluations avec d’autant plus de sérieux.

#social

Alors que la brand safety est devenue un sujet grand public, les grandes plates-formes ont annoncé différentes mesures pour surmonter le problème. Facebook est contraint à un difficile exercice d’équilibriste à cet égard: d’un côté, le réseau doit éviter que des contenus virulents n’effarouchent les marques; de l’autre, les utilisateurs exigent de pouvoir s’exprimer sans contrainte. Facebook a donc renforcé sa Community Operations Team de deux tiers pour la porter à plus de 7000 membres. Ces modérateurs s’occupent exclusivement d’effacer ou de signaler les contenus critiques. Une fuite de plus d’une centaine d’ouvrages de formation et de normes internes révèle le niveau d’exigence d’une telle mission.

#analytics

Tous les experts en marketing s’évertuent à déterminer l’influence des actions marketing sur le succès d’une entreprise. Pour plus de clarté, Google souhaite maintenant intégrer l’IA dans ce domaine et présente l’outil Google Attribution. Google Attribution s’appuie sur les données issues de Google Analytics, AdWords et DoubleClick. Grâce à l’apprentissage automatique, l’outil identifie différents modèles de conversion. Les experts en marketing parviennent ainsi à mieux appréhender l’efficacité des actions de marketing digital sur différents appareils et canaux. Google veut également faire progresser l’analyse de l’expérience utilisateur hors ligne. Le géant des technologies travaille ainsi sur des solutions permettant de mesurer l’influence des mesures en ligne sur le comportement d’achat hors ligne d’après les informations des cartes de crédit et des cartes client. Un flou subsiste quant à l’ampleur des analyses que le géant des technologies est autorisé à mener dans chaque pays.

Google Attribution

#trends

Les actualités ne laissent aucun doute: l’IA progresse déjà chez Google. Cela aura une grande influence sur le marketing digital, par exemple dans le domaine de l’analyse, du ciblage ou des enchères, sur l’expérience utilisateur et sur les débats en matière de brand safety. Walt Mossberg consacre également ses derniers articles pour The Verge et Recode à l’IA. L’IA, la réalité augmentée et la réalité virtuelle, mais également la robotique et la domotique, sont pour lui des composants essentiels de notre avenir. Il prédit que la technologie est appelée à devenir invisible.

#onemorething

L’IA stimulera non seulement la technologie invisible («Ambient Technology»), mais influera également sur le monde de l’art. «La majorité des photos prises aujourd’hui sont faites par des machines pour des machines. Nous devons donc maintenant apprendre à voir comme des ordinateurs», explique l’artiste Trevor Paglen. Dans son projet Sight Machine, il fait appel à l’IA pour analyser le célèbre quartet Kronos de San Francisco pendant un concert. Les auditeurs découvrent ainsi en temps réel ce que l’IA détecte sur le visage des musiciens et du public.