The Webrepublican Nr. 38, Avril 2017

02 Avr 2017 / de Simon Wüthrich / Webrepublic / Comments

Débats sur la brand safety, compatibilité entre vie de famille et vie professionnelle, un “Guetzli” pour accélérer le chargement des sites Web, un nouveau format publicitaire pour les consommateurs mobiles, des feux de circulation danois spécialement conçus pour les smombies, 1323 lecteurs, un taux d’ouverture de 42,9% et 4 minutes 34 de lecture.

Partager

Print

The Webrepublican 38

#webrepublic

  • Le débat sur la brand safety dans le domaine des bannières et vidéos publicitaires est devenu un sujet grand public en Suisse. Ce thème avait été mis sur le tapis par l’émission 10vor10; deux jours plus tard, deux marques suisses retiraient leur budget de YouTube et du réseau Google Display (GDN). À ce moment-là, Google avait déjà présenté publiquement ses excuses aux annonceurs, appliqué les premières mesures concrètes et promis d’autres améliorations. Ce faisant, l’entreprise a clairement montré qu’elle prenait le problème au sérieux et souhaitait le résoudre rapidement. Nous sommes donc convaincus que Google apportera très vite d’autres améliorations dans l’intérêt des annonceurs et que YouTube et GDN conserveront leur rôle prépondérant dans le mix média digital.

Brand Safety

#sea

La recherche vocale et les assistants virtuels vont rapidement gagner du terrain côté recherches en ligne. Moteur de cette évolution, Google rend sa toute nouvelle technologie accessible à une palette élargie d’utilisateurs – jusqu’à présent, l’assistant n’existait que pour le Pixel Phone du géant du Web. Même s’il n’y a aucun doute sur l’importance croissante de l’interface orale, les assistants à commande vocale présentent aussi des défis du point de vue de l’expérience utilisateur. Ainsi, les utilisateurs de l’assistant Google Home ont été assez irrités par une réponse de l’interface qui ressemblait fort à une publicité audio... Les annonceurs s’exposent en effet au mécontentement du public s’ils essayent d’atteindre leurs groupes cibles là où ils ne sont ni attendus ni souhaités.

#seo

La vitesse de chargement d’un site est et demeure une préoccupation centrale pour un webmaster. De nombreuses études montrent en effet que si l’on n’est pas à jour de ce côté-là, on risque de perdre des internautes. Heureusement, grâce aux ingénieurs de Google à Zurich, les sites Web se chargent plus vite: un encodeur baptisé Guetzli allège les images JPEG d’environ 35% sans en affecter la qualité. Cet outil s’avère intéressant notamment pour les sites Internet contenant de nombreuses images (non optimisées); ceux-ci peuvent ainsi améliorer considérablement leur ergonomie grâce à ce codec. On a déjà pu constater l’effet positif immédiat de ce genre d’optimisation sur les résultats d’exploitation de l’e-commerce.

How Speed Affects Your Website

#display

De quels moyens les agences disposent-elles pour protéger les marques de leurs clients de placements indésirables? Notre directeur du marketing programmatique, Joël Meier, s’est entretenu avec l’équipe de Persönlich à ce sujet, évoquant les possibilités existantes. Il a également clairement fait comprendre que malgré le bon travail déjà réalisé, Google devait vite mettre en place d’autres améliorations conséquentes. Google a réagi très rapidement, annonçant une amélioration prochaine des normes dans les domaines de la réglementation, des mécanismes de contrôle et de la mise en œuvre. Pendant que les débats sur la brand safety battent leur plein, le géant des réseaux sociaux Facebook a annoncé qu’il donnerait accès aux demandes provenant de son Audience Network aux éditeurs utilisant la technique du header bidding. Les partenaires de Facebook espèrent que cela engendrera une pression accrue sur les prix et l’innovation mais aussi sur la transparence de toute la chaîne logistique, tout en remplissant les caisses des éditeurs. Là aussi, le secteur ne verra les effets escomptés que si les agences, éditeurs et annonceurs collaborent vraiment en toute transparence.

#bots

Il y a exactement un an, Facebook faisait un certain tapage au sujet des bots. Or, bien que d’autres nouvelles passionnantes soient arrivées entre-temps, il semblerait qu’un certain désenchantement se généralise. Cela pourrait s’expliquer par le fait que Facebook n’axe pas suffisamment son Messenger sur l’expérience de conversation mais sur les nouvelles fonctions qui estompent ainsi quelque peu l’aspect «chat». Pendant ce temps-là, les concurrents que sont Amazon, Google, mais aussi Apple, continuent de développer leurs assistants à commande vocale – une évolution importante pour les marques, comme évoqué plus haut, d’autant plus qu’elle pose la question de l’approche des groupes cibles au-delà des résultats de recherche.

#social

Alors qu’on entend des présages de mauvais augure quant à la plateforme conversationnelle de Facebook, et que son assistant «M» se fait soudain très discret, le réseau social lance de nouveaux formats publicitaires qui devraient beaucoup plaire aux marques. Le format appelé «Collection» associe quasiment directement dans un flux mobile des contenus vidéo (ou images fortes) et une promotion de produit. Les marques de mode et lifestyle déjà très fortes visuellement devraient s’intéresser de près à ce format.

Adidas gehört zu den Startkunden von Facebook "Collection".

#trends

Comment les entreprises vont-elles pouvoir exploiter la réalité augmentée et la réalité virtuelle à des fins publicitaires? Tenteront-elles d’imposer leurs messages aux groupes cibles en réalité virtuelle? Cette question reste en suspens, notamment car ni la réalité augmentée ni la réalité virtuelle ne font encore vraiment partie du quotidien des consommateurs, malgré une véritable évolution et un certain buzz. Ces questions doivent néanmoins être à l’ordre du jour car une chose est claire: plus une expérience média est immédiate et intense, plus il importe que le message publicitaire ne soit pas intrusif mais bien qu’il soit pertinent et intéressant pour le consommateur.

#onemorethings

Que faire lorsque les piétons ont les yeux rivés sur l’écran de leur smartphone et ne font plus attention au monde qui les entoure? Pour améliorer la sécurité aux passages piétons, une ville danoise a imaginé un nouveau genre de feux de circulation que même les smombies (zombies des smartphones) ne pourront pas manquer.

Dutch town put traffic lights on the ground

#S'abonner

Reçois chaque mois dans ta boîte des actualités sur le marketing digital et Webrepublic. Abonne-toi à notre Newsletter ici