The Webrepublican Nr. 44, octobre 2017

01 Oct 2017 / de Simon Wüthrich / Webrepublic / Comments

Une nomination, un classement d’agences, une grande effervescence autour des options de ciblage, des centaines de millions d’appareils compatibles avec la réalité augmentée, et une histoire issue de la zone grise du marketing en ligne; 1461 lecteurs, un taux d’ouverture de 42.1% et 4 minutes 43 de lecture. Voici The Webrepublican nº 44.

Partager

Print

The Webrepublican

#webrepublic

  • Ernst and Young récompense chaque année l’Entrepreneur de l’année dans quatre catégories. En 2017, notre fondateur Tom Hanan est nommé dans la catégorie «Services/commerce». Nous en sommes incroyablement fiers et souhaitons une excellente soirée de remise des prix à tous les nominés. Bonne chance à eux! 
  • La revue spécialisée allemande iBusiness a également dressé la liste 2017 des plus grandes agences de marketing de performance d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse. Nous gagnons une place pour nous classer 7e.
  • Le Digital Festival de Zurich, que nous sponsorisons, a de nouveau rencontré un franc succès. Dans un entretien accordé à t3n, le fondateur du festival Jonathan Isenring explique en quoi cet événement se distingue des autres manifestations et quels sont les points communs et les divergences des écosystèmes allemand et suisse en matière d’innovation.
  • Cela fait des années que Reflection Marketing réalise des audits marketing pour les marques; depuis septembre, nous proposons sur demande un audit complémentaire des points de contact digitaux. Après que l’analyse a été effectuée, les clients obtiennent un rapport fournissant un éclairage sur l’efficacité et l’efficience de tous les points de contact.
  • Bienvenue à bord: Claudio (SEA), Livia (Graphics), Sophie (SEA), Hideka (SEA Japan) and Tobias (SEA).

Newbies September 2017

#analytics

Avec la mise à jour de son navigateur Safari vers la version 11, Apple sème le trouble dans le secteur publicitaire. La fonction de tous les scandales: Intelligent Tracking Prevention (ITP). Pour faire simple, il s’agit d’une fonction basée sur l’apprentissage automatique qui bloque le suivi des utilisateurs de Safari à des fins marketing sur différents domaines. Les réactions publiques virulentes ne doivent pas occulter le fait que certaines sociétés (dont Google et Facebook en première ligne) ainsi que leurs propres clients publicitaires profiteront (indirectement) de cette nouveauté. Google n’a d’ailleurs pas tardé à réagir à ITP avec une mise à jour de ses cookies pour s’assurer que le suivi des conversions AdWords continuera de donner des résultats fiables, à condition qu’AdWords et Analytics soient liés.

#programmatic

Marc Pritchard, CMO de P&G, s’est de nouveau adressé publiquement aux représentants du secteur digital lors du salon dmexco. Cette fois, il n’a pas menacé de réduire les budgets publicitaires: il a exhorté YouTube, Facebook, Snap, Amazon et WeChat à l’innovation et à la coopération. Il pointe notamment du doigt la nécessité d’améliorer grandement le ciblage et la pertinence des annonces. Une exigence à laquelle tout marketer digne de ce nom ne peut qu’adhérer, car l’avenir est aux mesures précises qui tiennent compte du contexte du groupe cible et activent celui-ci au bon moment avec des messages convaincants.

#e-commerce

Selon une nouvelle étude, Amazon serait la principale source d’information des consommateurs souhaitant faire des achats en ligne. Cette conclusion est cependant à prendre avec précaution, car l’histoire (ou le comportement de recherche des consommateurs, en l’occurrence) est plus complexe qu’il n’y paraît, comme bien souvent. Les moteurs de recherche comme Google et Bing ainsi que les réseaux sociaux (Facebook, Pinterest, Instagram, Twitter) restent des points de contact importants dans l’expérience utilisateur. Quiconque parierait sur une seule plateforme finirait sur la touche.

Depuis peu, les consommateurs chinois peuvent acheter des produits Migros sur la plateforme de cross-border e-tailing Kaola. Plus encore que l’entrée de Migros sur le marché chinois, c’est la success story derrière la plateforme accueillant la boutique Migros qui est remarquable. En quelques années, Kaola est devenue LA plateforme d’achat pour la classe moyenne chinoise désireuse de s’offrir des produits de marques occidentales et disposant des moyens pour le faire. Pour autant, la bataille que se livrent les plateformes de cross-border e-tailing pour séduire les consommateurs est encore loin d’être gagnée.

Migros Products on Koala

#voice

Google s’apprête à lancer une version compacte de son enceinte à commande vocale Google Home. Le design annonce la couleur: Google Home doit pouvoir facilement trouver sa place dans nos salons, en toute discrétion. De son côté, Amazon serait en train de développer (discrètement!) des lunettes Alexa très design. Les assistants à commande vocale connaissent un essor indéniable et sont appelés à bouleverser durablement les habitudes d’achat des consommateurs.

Mini Google Home, Droid Life

#ar

Tandis que l’iPhone X ne semble pas susciter un engouement débordant, un sujet fait tourner les têtes dans le secteur publicitaire: ARKit. Avec ce kit, Apple fait entrer la réalité augmentée dans des centaines de millions de smartphones. Dès l’annonce, des marques comme Ikea et des éditeurs (Quartz, sans surprise) ont fait étalage d’applications toutes plus convaincantes les unes que les autres. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que le secteur du tourisme n’adopte ARKit (et CoreAR de Google). Une fois que Google et Apple auront rendu la réalité augmentée accessible à des millions de personnes grâce au smartphone, cette technologie devrait rapidement s’imposer comme la norme.

#social

Les options de ciblage à partir d’intérêts racistes ou extrémistes chez Facebook, Google et Twitter font les gros titres. Gardons à l’esprit que de telles options de ciblage reflètent en premier lieu certains vrais intérêts des internautes, et non des objectifs de monétisation. Les algorithmes sont à peu de chose près le miroir de la société. Les marketers doivent réagir avec discernement: s’ils ne souhaitent pas placer leur marque dans un environnement raciste, il doivent ignorer délibérément les options de ciblage correspondantes; en revanche, s’ils travaillent par exemple pour une ONG cherchant à atteindre des jeunes au bord de la radicalisation afin de tenter de les déradicaliser, de telles options de ciblage peuvent se révéler inestimables.

#trends

Voici une question que se pose tout marketer: comment l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique vont-ils changer mon métier? Jim Sterne se penche précisément sur cette question dans ce podcast. Si vous êtes pressé-e, avancez directement à 15:35. Jim y traite de la valeur ajoutée incrémentielle promise par les IA. Spoiler: il y est question de potentiels de marché jusqu’alors insoupçonnés.

#onemorething

Les récits issus de la zone grise du marketing en ligne sont à la fois riches d’enseignements et dérangeants. Roland Eisenbrand retrace pour Online Marketing Rockstars l’itinéraire d’un étudiant de Kiev à l’origine d’un empire logiciel tristement célèbre. Morale de l’histoire: même les méthodes les plus méprisables peuvent mener au succès, à condition d’être prêt à faire fuir son groupe cible et à établir le siège de sa société dans les Caraïbes afin d’échapper aux actions collectives en justice…

#marketoon

Marketoon September