The Webrepublican Nr. 31, Septembre 2016

04 Sep 2016 / de Simon Wüthrich / Webrepublic / Comments

Le combat de Google et Facebook, autant entre eux que contre Adblocker; l’évaluation du succès dans le content marketing; le paiement dans la réalité virtuelle; l’intelligence artificielle sous-estimée d’Apple; 1227 lecteurs; un taux d’ouverture attendu de 48% et une lecture de 3 minutes et 3 secondes. Voici le numéro 31 de Webrepublican et l'édition multimédia.

Partager

Print

Teaser Image Webrepublican 31

#webrepublic

Webrepublic at dmexco

  • Vous avez raté notre événement «Programmatic Shift»? Nous en avons réuni les points principaux sur notre blog – et même préparé une infographie sur le sujet.
     
  • Bienvenue parmi nous, Judith, Céline et Marzena! A propos, Niko cherche du renfort pour l’équipe RH, Julie pour l’équipe Social-Media et Marco pour la troupe SEO. Vous trouverez ici les autres offres d’emploi.

Newsletter 31 Welcome Image

#sea

Les prestataires d’e-commerce tournent le dos à AdWords... ou pas! A la mi-août, deux études largement relayées ont annoncé la perte d’influence d’AdWords. Mais ces études présentent une image incomplète de la situation et sont donc loin de détenir la vérité absolue. iBusiness résume bien les articles (avec un titre racoleur) et conclut: l’importance de l’écosystème Google s’accroît, mais pour s’y mouvoir avec succès, il faut se lever tôt.
 

#seo

Google passe à la vitesse supérieure pour améliorer l’expérience utilisateur sur les appareils mobiles. A partir de janvier 2017, les sites Internet qui insèrent des publicités occupant tout l’écran sur les appareils mobiles seront pénalisés par le moteur de recherche dans l’ordre d’affichage des résultats. Autrement dit: les professionnels de la publicité qui visent une expérience utilisateur positive seront récompensés. L’air de rien, il s’agit aussi d’un coup porté à Adblock.

 Google geht gegen solche Interstitial Ads vor

#social

Pendant que Google lutte indirectement contre Abblock, Facebook opte pour une approche moins subtile. Depuis la mi-août, le réseau social s’est lancé dans une lutte technologique contre le logiciel anti-publicité. L’argument: «Adblock est un instrument inefficace. Nous avons préféré nous concentrer sur la conception d’outils comme les préférences publicitaires, qui permettent de donner le contrôle à l’utilisateur.» Simultanément, les experts en marketing du réseau social lancent des outils toujours plus raffinés pour toucher les groupes cibles.

#videos

Les vidéos à 360° sont certes amusantes, mais justifient-elles vraiment les frais de production énormes? Non, selon une étude de Google qui a examiné les valeurs standard de vidéo comme le View-Through Rate. Si l’on y regarde de plus près, on voit toutefois que les vidéos attirent le public et qu’elles obtiennent de meilleurs résultats si elles deviennent virales.

#content

Le content marketing se justifie-t-il et peut-on mesurer systématiquement le succès de mesures de ce type? Natalie Schönbächler s’est penchée sur cette question dans le cadre de son mémoire de master et sa conclusion est sans équivoque.

#e-commerce

La Chine se contente de copier l’Occident et il ne faut donc pas s’attendre à de véritables innovations de sa part: un cliché qu’il est grand temps de balayer. En termes d’e-commerce et de m-commerce par exemple, l’Occident est largement à la traîne par rapport à l’empire du Milieu. Il est donc peu étonnant que le géant chinois de la vente en ligne, Alibaba, prévoie de lancer dès septembre une solution de paiement adaptée à la réalité virtuelle.

#trends

Après l’attaque de Facebook contre YouTube avec l’instauration de vidéos natives, YouTube prévoirait une contre-attaque massive. Mark Zuckerberg ouvre maintenant un nouveau front dans son combat contre les géants de la Silicon Valley et veut s’attaquer au cœur de l’activité de Google, le Search Advertising.

#onemorething

Quelles sont les entreprises qui font avancer la commercialisation de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique? Google et Facebook – mais certainement pas Apple. Cette idée largement répandue est maintenant officiellement contredite par Apple: l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique se trouvent depuis longtemps dans les produits Apple. C’est juste que personne ne l’avait vraiment remarqué.

The iBrain is here

#S'abonner

Reçois chaque mois dans ta boîte des actualités sur le marketing digital et Webrepublic. Abonne-toi à notre Newsletter ici