The Webrepublican Nr. 25, Mars 2016

06 Mar 2016 / de Simon Wüthrich / Webrepublic / Comments

Une véritable transformation chez Google AdWords, 9000 spectateurs à une première automobile, des centaines de bannières personnalisées, une vidéo à 360° tout droit venue de Mars, 1092 abonnés, une lecture en 5 minutes et 25 secondes et un taux d’ouverture attendu de 51%. Voici le numéro 25 du Webrepublican.

Partager

Print

The Webrepublican Nr. 25

#webrepublic

#sea

Cette nouvelle va faire grand bruit, et pas seulement dans le milieu du marketing: fini les annonces à droite des pages de résultats de recherche desktop, Google abandonne le panneau latéral AdWords. Que penser de cette évolution? Du bien, car elle bénéficiera aux publicitaires qui savent ce qu’ils font et qui misent sur des annonces vraiment pertinentes. Une situation qui servira donc aussi les utilisateurs. Nul besoin d’être devin pour comprendre que la place ainsi libérée pourrait alors être utilisée pour des annonces shopping de Google. De quoi réjouir les consommateurs en ligne comme les prestataires d’e-commerce ayant des flux de données bien entretenus.

#seo

Dans les jeunes années de la discipline, les spécialistes du SEO accumulaient les mots-clés pour donner aux moteurs de recherche relativement simplistes d’alors un semblant de pertinence là où il n’y en avait parfois aucune. Depuis, les choses sont devenues un peu plus compliquées et Google analyse désormais plus de 200 facteurs afin de déterminer quels résultats de recherche peuvent effectivement intéresser l’utilisateur. Les mots-clés sont-ils donc devenus obsolètes? Les explications convaincantes de Rand Fishkin nous révèlent que ce n’est absolument pas le cas.

160306 Webrepublican 25 Rand Fishkin

#youtube

Les as du marketing digital de chez Volvo ont toujours un certain penchant pour les nouvelles expériences: ils ont dévoilé leur nouvelle V90 en direct sur YouTube, comme ils l’avaient annoncé sur Facebook et Twitter. Les Suédois auraient certes pu faire encore plus pour interagir avec leur groupe cible: nous aurions bien posé quelques questions sur Twitter à propos du nouveau moteur hybride afin d’avoir des réponses en live, par exemple. Il n’en reste pas moins que les chiffres de cette campagne d’envergure sur tous les canaux sont plutôt convaincants: plus de 9000 utilisateurs ont regardé la diffusion en direct et réagi sur les réseaux sociaux avec plus de 6800 partages, mentions «j’aime» et commentaires. En seulement une semaine, 250 000 utilisateurs ont regardé la vidéo.

#display

Ce serait cool de pouvoir présenter une bannière entièrement personnalisée pour chaque membre d’un groupe cible, non? Eh bien c’est précisément ce que nous avons fait pour Swiss Life, avec l’aide de l’agence Jung von Matt/Limmat et adwebster. Fin 2015, un microsite donnait la parole aux utilisateurs, leur permettant de soumettre leurs résolutions pour la nouvelle année, et hop, début 2016, leurs bonnes résolutions apparaissaient sur des bannières individuelles. Cette campagne est un bon exemple de la manière dont on peut porter la narration à un tout autre niveau grâce à une technologie de marketing très développée.

#social

Facebook met les bouchées doubles et continue de faire évoluer son Messenger. Après la solution de paiement et les robots automatisant partiellement la communication entre une marque et ses fans, Facebook voudrait maintenant intégrer la publicité dans Messenger, comme le révèle Techcrunch. Facebook veut de toute évidence jouer un rôle central dans l’e-commerce, le CRM et le marketing basé sur le CRM, et se rendre ainsi indispensable auprès des responsables marketing.

160306 Webrepublican 25 Facebook Messenger

#content

Pendant ce temps, après avoir été malmené à Wall Street, Twitter s’éloigne de sa chronologie inversée dans l’affichage des messages. Le nouveau flux reposant sur un algorithme présentera aux utilisateurs les tweets correspondant à leurs centres d’intérêt, une bonne nouvelle pour les marques qui tablent sur du contenu concordant avec les goûts réels de leurs groupes cibles.

#trends

Dans le domaine du marketing digital, la programmatique est sur toutes les lèvres. Pourquoi? Parce qu’elle promet une vaste portée et un gain d’efficacité. Elle laisse toutefois songeur quant à la transparence et la qualité des placements. En fin de compte, tout dépend de la manière dont les marques peuvent rentabiliser cette nouvelle technologie. Une chose est sûre, ce n’est qu’en collectant et évaluant systématiquement les données que l’on peut utiliser ce système afin d’afficher une annonce pertinente exactement au bon moment, au bon endroit et pour le bon utilisateur.

#onemorething

La NASA nous a fait cadeau de la vidéo à 360° la plus fascinante mais aussi la plus frustrante de ces derniers mois. Fascinante, car elle nous permet d’admirer l’environnement autour du rover Curiosity en exploration sur la planète Mars, mais frustrante car le robot ne bouge pas. Même si son caractère immobile limite quelque peu l’élan d’explorateur qui est en nous, cette vidéo laisse entrevoir un avenir pas si lointain dans lequel nous pourrons découvrir, grâce à la réalité virtuelle, des endroits autrement inaccessibles. On peut donc s’attendre à ce que cette technologie connaisse un succès époustouflant dès que les équipements deviendront abordables pour le grand public.