The Webrepublican Nr. 33, Novembre 2016

06 Nov 2016 / de Simon Wüthrich / Webrepublic / Comments

Près de 100 visiteurs au Thought Leaders @ Webrepublic, une short list, la nouvelle tentative de e-commerce de Facebook, les Simpson dans la réalité virtuelle, 100 000 appareils connectés et la fin d’Internet ainsi qu’un taux d’ouverture prévisionnel de 43.9%, 1259 abonnés et 3 minutes 45 de lecture. Voici The Webrepublican n° 33. Bonne exploration!

Partager

Print

Newsletter Teaser Image - The Webrepublican 33

#webrepublic

  • Cette année, près de 100 clients et webrépublicains étaient présents au Thought Leaders @ Webrepublic à la Papiersaal de Zurich. Rendez-vous sur Facebook pour voir quelques photos des moments forts de l’événement.

Client Event: Welcome Note Tom Hanan

Welcome Newbies November

#programmatic

La campagne digitale qu’a menée Webrepublic pour les CFF à l’occasion du lancement de la campagne En route comme chez soi a convaincu non seulement les CFF, mais aussi Google: la série Think With Google a jugé la campagne programmatique des CFF exemplaire.

#ecommerce

Les premiers pas de Facebook dans le e-commerce n’ont pas été fructueux. Le réseau social fait une nouvelle tentative en faisant de Messenger une place de marché. La plateforme de e-commerce Shopify a déjà pris le train en marche et d’autres devraient suivre le mouvement. En Asie, les grandes plateformes de messagerie instantanée connaissent un grand succès depuis des années en suivant cette voie.

Shopify Messenger

#content

A l’occasion du 600e épisode, les Simpson ont fait le pari de la réalité virtuelle et annoncent peut-être ainsi l’avenir de la télévision. En Suisse, Ringier mise gros sur la RV. La maison d’édition a lancé BlickVR pour se préparer aux évolutions du futur. Cela ne peut vouloir dire qu’une chose: au siège situé à la Dufourstrasse, on cherche à monétiser la RV.

#mobile

Les Suisses passent de plus en plus de temps sur Internet via leurs appareils mobiles. Les tablettes et les smartphones ne l’emportent pas encore sur l’ordinateur, mais ce n’est qu’une question de temps. Ce virage dans l’utilisation des médias va rendre le travail des spécialistes du marketing plus complexe, en leur donnant toutefois la possibilité de s’adresser plus efficacement à leurs groupes cibles. Google réagit à cette transition en lançant un algorithme de recherche optimisé spécialement développé pour les appareils mobiles ainsi que le projet AMP, initiative réussie qui ne fait néanmoins pas l’unanimité.

Stetig steigende Nutzung der Smartphones in der DACH-Region

#social

Tandis que Twitter se débat avec sa stratégie et les attentes de Wall Street, Snap, de son côté, continue à surfer sur la vague du succès. Pourtant, toutes les marques ne savent pas encore bien comment atteindre leur public cible sur Snap. Dans un article publié sur notre blog, Albert Gubler a pris trois exemples impliquant des grandes marques et a dressé le constat suivant: avoir plus de followers sur Snap demande du temps et du travail, mais le jeu en vaut la chandelle. Car une fois que l’on a de nouveaux followers, on peut être sûr que ceux-ci s’intéressent vraiment à la marque.

#tech

Qu’est-ce qui se fait en Suisse en matière de bots ? Lors du sommet du 2 novembre consacré aux médias sociaux, Thom Nagy, du journal TagesWoche, et Dorian Kind, de Webrepublic, nous ont fait quelques confidences. Bilan important de l’évènement: les expériences peuvent être réalisées avec des moyens relativement modestes, à condition de savoir au préalable quelle plus-value apportera le bot à ses utilisateurs.

Referat Dorian Kind smgzh

#trends

Quelles tendances technologiques façonneront le marketing digital en 2017 ? Tobias Zehnder a déjà identifié, comme en 2016, les tendances qui nous emmèneront encore plus loin l’an prochain. Spoiler: les robots apparaissent également dans cette présentation – mais ce n’est pas tout…

Digital Marketing Trends 2017

#onemorething

Les hoverboards explosifs et les attaques DDoS de fin octobre mettent l’accent sur un même phénomène: du fait de l’importante fragmentation des chaînes d’approvisionnement et de l’énorme pression sur les coûts, qui se font au détriment de la sécurité des produits, des centaines de milliers d’appareils à bas prix pouvant se révéler dangereux inondent le marché. Dans le cas des appareils connectés, c’est l’intégrité de l’infrastructure toute entière d’Internet qui est mise à mal. Que peuvent faire les utilisateurs ? Fuir les appareils bon marché et mettre un mot de passe quand cela est possible.

#S'abonner

Reçois chaque mois dans ta boîte des actualités sur le marketing digital et Webrepublic. Abonne-toi à notre Newsletter ici