The Webrepublican Nr. 32, Octobre 2016

02 Oct 2016 / de Simon Wüthrich / Webrepublic / Comments

Une mathématicienne en quête de données, un test d’aptitude spécial destinations touristiques suisses, une grossière erreur de calcul, un «chat» en moins, 1245 lecteurs, un taux d’ouverture prévisionnel de 46.4% et une lecture de 3 minutes et 45 secondes.

Partager

Print

Newsletter Teaser Image - The Webrepublican 32

 

#webrepublic

  • Que fait une docteure en mathématiques dans une agence de marketing digital? Elle relève des données. Adela Weil a confié à NZZ Campus pourquoi elle a étudié les mathématiques et comment elle se retrouve aujourd’hui à travailler pour Webrepublic.
     
  • Quelles sont les 50 plus grosses agences de performance marketing de la région DACH? La revue spécialisée allemande iBusiness a passé à la loupe les facturations globales des agences… Attention, spoiler: Webrepublic est dans le Top 10.
     
  • Tobias Zehnder a animé deux sessions sur le thème du marketing digital «Swiss made» lors du Digital Festival de Zurich. Il dresse le bilan sur son blog: «A l’heure où les membres des conseils d’administration d’entreprises suisses se ruent sur la Silicon Valley en quête du Graal digital, il devient très intéressant de se recentrer sur le local et de se réjouir des réussites qui ont lieu à proximité.»
     
  • Bienvenue à bord: Courtney et Sandra.
     
  • Nous avons actuellement 7 postes à pourvoir.

Offene Jobs

#sea

La Chine est en avance sur l’Europe et les Etats-Unis en matière d’e-commerce et de m-commerce. Dans ce contexte, qu’en est-il des destinations touristiques suisses? Leur présence sur Internet est-elle adaptée aux touristes chinois qui souhaitent pouvoir s’informer, réserver et payer en ligne? Meng-Chih Vogt, notre experte en marketing de performance en Chine, a testé, pour Andreas Güntert de la Handelszeitung, le profil des 25 destinations les plus prisées.
 

#seo

Google Now n’est plus. Longue vie à Google Allo. Avec son appli de messagerie instantanée Allo, Google affirme clairement sa volonté de concurrencer Facebook Messenger, Apple iMessage, WhatsApp et consorts, et pourrait bien s’emparer ainsi d’une pièce essentielle du puzzle du marketing digital de demain. En effet, l’appli permet également aux utilisateurs de discuter avec un robot, mode de communication qu’affectionne particulièrement la génération Y, y compris pour les échanges avec les entreprises. On peut d’ailleurs s’attendre, prochainement, à ce que le robot Allo ne fournisse plus seulement des réponses organiques, mais aussi des réponses payantes. Une bonne nouvelle pour les spécialistes en performance marketing et en SEO férus d’innovations.

#video

Facebook a suscité la critique – à juste titre – en raison de ses méthodes de calcul pour le moins peu orthodoxes sur les temps de visionnage des vidéos. Ce qu’il faut en retenir: 1. Même les géants du secteur ne sont pas à l’abri d’une bévue et doivent parfois se frotter à un processus d’apprentissage douloureux (pour ce qui est des RP). 2. Le problème ne semble vraiment pas être aussi catastrophique que le laissaient présager les premiers titres. 3. Les KPI doivent toujours être étudiés avec précaution; il est judicieux de bien saisir la manière dont les plateformes calculent leurs chiffres de performance.

Facebook Error, Video Metrics

#e-commerce

Les paiements en ligne sont toujours relativement laborieux et complexes, même en 2016. ApplePay, Google Wallet, PayPal et Twint n’y changent pas grand-chose. Un consortium regroupant Apple, Google, Facebook et Tim Berners Lee s’est donc constitué en vue d’élaborer une norme pour les paiements en ligne. Si celle-ci était adoptée, les achats sur Internet pourraient rapidement gagner en sécurité et en simplicité.

#content
 

Sommes-nous dans une «bulle des contenus»? Va-t-elle exploser? Selon le Content Marketing Institute, s’il y a effectivement une bulle, elle n’est pas près d’éclater. La tendance à la consolidation va en revanche s’accélérer et les frontières entre des disciplines comme la publicité, les RP ou le marketing devraient encore s’estomper. Et tandis que les plateformes et différents outils ne laissent aucun répit aux experts en marketing (en raison de leur disparition parfois aussi rapide que leur apparition), une règle d’or s’impose: seules les histoires pertinentes et bien racontées trouvent leur public.

Content Marketing Update
 

#social

Rien n’est plus comme avant: Snapchat devient Snap Inc. et se lance dans les lunettes. Avec les «Spectacles» – c’est leur nom –, les utilisateurs peuvent tourner des vidéos de dix secondes et les charger directement sur la plateforme. Sont-elles vouées à rejoindre sous peu les Google Glass au musée des inventions avortées? Ou bien les «Spectacles» ouvrent-elles la voie vers un avenir où les utilisateurs sont toujours plus intimement reliés à Internet? Ce qui est clair, c’est que Snap renforce ainsi son profil de plateforme proposant des contenus bruts et authentiques.

Snapchat Spectacles

#trends

Une fois de plus, le bruit court que Twitter serait à vendre. Outre Alphabet, Salesforce et une joint-venture entre l’ex-CEO de Microsoft, Steve Ballmer, et un prince saoudien, Alwaleed bin Talal, il semble bien que Disney vienne grossir les rangs des prétendants. QZ explique la pertinence d’une telle opération pour Disney et esquisse un monde dans lequel s’entremêlent réseaux sociaux et géants du divertissement, un monde où Twitter (mais pas seulement) pourrait devenir un canal de distribution pour les maisons d’édition.

#onemorething

Une intelligence artificielle a calculé/composé/restitué un morceau de musique pop. Le résultat est à la fois étrangement familier et quelque peu singulier. Les chercheurs de Sony à l’origine de ce projet veulent sortir un album entièrement généré par AI en 2017. Comment les algorithmes de Spotify qui suggèrent de nouvelles pistes aux utilisateurs réagiront-ils à ces chansons? Suspens...